« J'avais faim ! | Accueil | Pour cent balles, t'as plus rien... »

mardi 14 juin 2005

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c628a53ef00d8344968d053ef

Voici les sites qui parlent de Quand le corps se révolte :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ali Baba

Eh bien... je ne sais pas comment tu fais, mais tu as le don de savoir raconter ta vie. Moi je ne saurais pas.

Et pis, comme d'habitude quand tu écris un billet long comme ça, j'ai eu plein de réactions au cours de la lecture, mais que j'ai oublié sitôt que j'ai lu la suite... enfin bon c'est pas très important de toute façon.

Le plus important que j'ai à te dire, c'est : courage, tu y arriveras. J'ai confiance en toi, tu as énormément de volonté. Tu es très forte.

Gros bisous.

nam-nam

Comme Ali-Baba, sur toutes les réactions que j'ai eue, je n'en n'ai retenue qu'une (et va pas me demander pourquoi celle-ci et pas une autre):
"tu t'es vue quand t'as bu" ?

sagapo

Ronrons doux et magiques pour la miss dont j'espère me retrouver encore une fois dans les bras câlineurs

Anne

C'est pas à la Belgique que tu serais allergique, par hasard ? :-D

Plus sérieusement, ça m'impressionne de voir comment tu le domestiques, ce corps. Il y a peu de gens qui ont cette volonté et ce courage.

Chapeau.

Et j'espère un déclic qui fera que tout ce bordel disparaîtra un jour comme il est apparu ?

berlioz

Fais gaffe quand même, ce foutu corps, on n'en a qu'un et il s'use vite. Mais je comprends bien ton sentiment, cette exigence de soi au dessus des capacités du corps, la volonté de faire des choses que le cors se refuse à faire, ou à faire correctement. Mon enjeu n'est pas du tout le même (je pense en particulier à des "actes" musicaux que je n'arrive pas à réaliser comme je le voudrais, mes doigts ou ma gorge ne suivent pas), je ne risque pas ma vie, mais le principe me semble bien le même.
Veille bien sur toi.
Bises

Ailes

l'esprit est bien plus fort que le corps , j'ai pu aussi en faire l'expérience durant ma longueeeee vie

pour les allergies je suis convaincu que la source est psychologique , comme les maladies de peau (de plus souvent)

as tu essayé autre chose que la medecine traditionnelle ?

je pense par exemple a ces personnes qui arrivent à guerir le zona , des guerisseur magnetiseur enfin tu vois ?

il y en a peu mais ça peut marcher au pire tu peux toujours te renseigner pour savoir s'ils le font avec les allergies

bon on y croit ou l'on y croit pas , mais c'est une idée ...

comme tu le dis aussi , d'ailleurs je trouve que tu t'analyses parfaitement , il faut apprendre à t'aimer et à aimer ce corps tel qu'il est sans ça la dualité en toi n'est pas là d'être guerie
le simple fait de t'en rendre compte est déjà un trés grand pas

sourire

Ali Baba

Ah oui, je me souviens d'une réaction... Sagapo, c'est un joli nom, quand on sait ce que ça veut dire ^^

Dans le même genre, on avait un chat qui s'appelait Poutou :-)

jujuly

Missy'V, tu ne serais pas un peu allergique à toi-même, tout simplement ?

Missy'V

Ali Baba: Ben j'en sais rien, ça sort comme ça, je fais pas mes notes à l'avance, je me relis pas, d'ou le nombre de fautes que je corrige souvent après etc...
Peut-être que j'ai pas assez de tabous pour cacher ma vie, le bien comme le mauvais ?
Je sais pas, franchement...
Y en a qui ont le don de raconter autre chose, dans un autre genre, chacun son truc disons ;-)
Si j'y arriverai ? L'avenir me le dira j'espère...
Parfois, je ne capte pas ce que tu dis... quelle réaction ?
Pis ailleurs: c'est quoi les yeux pers ?
Poutou, joli aussi :-)
:-*

Nam-Nam: -LOL- Voui :-)
Un jour, une copine, qui était aussi imbibée d'alcool que moi, m'a filmée, c'était pas triste %-)

Sagapo: Ah, Magic Cat :-*
En plus, il sait taper sur un clavier, c'est la toute grande classe ce chat :-)

Anne: Siiiiiiiii, tout juste ! C'est à ce pays pourri que je suis allergique.
J'essaie d'inverser le processus, simplement, car malheureusement, je ne domestique pas mon corps comme je veux mais j'espère qu'un jour, tout disparaitra comme c'est apparu... Heu, et avant ma mort svp :-)

Berlioz: Le principe en est bien le même en effet.
Ce qui est chiant, c'est que c'est venu d'un coup, comme quelqu'un qui voit puis qui perd la vue du jour aulendemain... ça doit être atroce.
J'ai bien conscience de l'importance de mon corps, et je ne peux résumer x années de travail sur celui-ci en quelques lignes mais je fais gaffe, je tiens à ma peau, au propre comme au figuré ;-)

Ailes: Je sais que ça peut paraître absurde ou carrément surréaliste mais bien des choses sont liées au psychologique, faut-il encore en avoir conscience et l'accepter en effet ;-)
Je n'ai rien essayer d'autre que le travail par le mental car c'est à peu près la seule chose que je sois capable de controler. Les médecines parallèles, ce n'est pas que j'y crois pas mais venant d'une famille "bizarre" (on va dire ça comme ça hein), je ne connais que trop ce monde de charlantans que je ne veux pas cotoyer.
Les personnes qui sont réellement douées, ça ne court pas les rues et ce sont d'autres qui en profitent malheureusement...
Apprendre à s'aimer, et de la bonne façon, quand on a été détesté, violenté et j'en passe, c'est le plus difficile, mais je suis sûr que tu comprends très bien ce que je veux dire par là.

Jujuly: En résumé, je me déteste encore à moitié par moment mais ça, je l'écris déjà dans mon billet.
Puis je suis allergique à une certaine catégorie d'humanoïdes, ça j'en parle un peu partout sur mon blog, sinon... tout va très bien, Madame la Marquise ;-)

Gros bisous toutes et tous, et caresses à toi Ô Sagapo !

Ali Baba

Quelle réaction ? ben relis ma deuxième phrase de la première réaction ;-)

Missy'V

Ali Baba: Han, ok.
Et pour l'autre, j'ai toujours pas compris ce que tu voulais dire ?

Ali Baba

l'autre ?

Ali Baba

ah euh, pour les yeux pers ? non je me suis trompé, je voulais dire yeux vairons

Missy'V

Ali Baba: Ah oué, j'pouvais encore chercher longtemps ce que tu voulais dire par pers... %-)

Buch

Bon, j'ai pas voulu lire les commentaires, j'ai eu trop mal en te lisant, trop de violence à tous les étages, c'est juste se dire : elle est encore, peut-être que je peux l'aider ! Si tu veux ! Et je t'aime, c'est infime, mais sincère.
Mon coeur a déjà bien mal mais il a enore de la place pour ta douleur, j'ai l'impression de l'entendre ... et ça fait mal, rien à diagnostiquer, de la douleur ! Peut_être tu me donerais de l'espoir ??????????????????????????????????

Missy'V

Buch: Tes mots aident toujours ma belle et ton coeur a déjà beaucoup de douleurs à supporter.
De l'espoir, y en a, bien sur !
Je t'embrasse très fort !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.